Le guide ultime pour faire sécher vos piments

Comme j’ai reçu pas mal de piments ces derniers temps, (merci Sam et merci Létitia je suis trop content), je me suis demandé ce que j’allais en faire. J’avais déjà écrit un petit billet sur la conservation des piments, mais comme je n’en avais pas moi-même je l’ai écrit sans vraiment m’en soucier. Aujourd’hui c’est différent. J’ai donc placé mes piments au congélateur en attendant de savoir quoi en faire, je précise que j’ai des piments buth jolokia (le plus fort du monde) et du piment d’oiseau (loin derrière mais très fort…). Pour les piments d’oiseau venant tout droit de Nouvelle-Calédonie je pensais faire une soupe avec, durant mes séjours en Asie du Sud-Est j’ai pris des cours de cuisine indonésienne et thaï et ils m’ont donné l’envie de faire une soupe au lait de coco… La recette suivra dès que j’aurais eu le temps à nouveau de me mettre aux fourneaux…

Donc retour sur le sujet les techniques pour faire sécher les piments.

Pourquoi sécher le piment ?

La raison principale pour faire sécher sa récolte de piment est la conservation. Bien sûr en les congelant vous pourrez conserver vos piments quelques mois, mais en les faisant sécher et en les conservant dans de bonnes conditions vous pourrez les conserver pendant des années. De plus en faisant sécher vos piments vous conservez ainsi leur saveur et surtout leur force… Ils sont d’ailleurs un peu plus forts séchés que frais, c’est pourquoi dans la fabrication de sauces piquantes on utilise le plus souvent des piments séchés.

La préparation des piments pour être séchés

Avant de faire sécher vos piments suivez les instructions suivantes :

Si vous faites sécher vos piments à l’intérieur, choisissez une pièce bien ventilée, car les piments dégageront une petite fumée (invisible) mais qui irrite les yeux et le nez. Le mieux est d’utiliser un ventilateur et de laisser une fenêtre ouverte afin de faciliter la circulation de l’air. Interdisez l’accès de la pièce à vos enfants et vos animaux ainsi qu’à toute personne sensible aux piments.

Lorsque vous manipulez des piments portez systématiquement des gants, la capsaïcine contenue dans les piments se dépose sur les doigts et peut provoquer des brûlures si vous vous frottez les yeux, le nez, le visage ou toutes autres parties sensibles de votre corps…

Inspectez chaque piment avant de commencer le séchage, et sortez les piments qui présentent :

  • des traces de moisissures
  • des traces blanches
  • une odeur suspecte

Rincez chaque piment à l’eau chaude et essuyez les à l’aide d’un torchon propre.

Si vous faites sécher vos piments dans un déshydrateur ou au four, il vous faudra enlever la tige du piment, car vous allez couper les piments en tranches afin de les faire sécher plus rapidement. Néanmoins si vous les faites sécher à l’air libre laissez-la, le processus étant plus long cela évite le développement de moisissures. Mais tout dépend du niveau d’humidité et de chaleur de votre région.

Sécher vos piments au four

Vous pouvez utiliser votre four pour faire sécher vos piments. Ce procédé est très long et plutôt couteux car votre four devra tourner pendant plusieurs heures… Mais voilà comment s’y prendre. Cela peut prendre plusieurs heures à plusieurs jours en fonction de la taille de vos piments. Placez les piments (préalablement découpés) sur une grille ou la lèchefrite avec du papier sulfurisé. Allumez votre four sur la température la plus basse possible 50°C chez moi. Afin de laissez sortir l’humidité, il vous faudra laisser la porte du four légèrement ouverte. Puis toutes les heures retournez les piments.

C’est très simple mais très long, vous sortirez les piments du four une fois qu’ils seront totalement secs.

Sécher les piments au déshydrateur

La méthode la plus simple, la plus rapide et la plus économique (mis à part son achat).

Si vous n’avez pas de déshydrateur je vous recommande de porter attention aux points suivants :

  • Achetez un déshydrateur équipé d’une ventilateur.
  • N’achetez pas forcément le moins cher qui sera bruyant et moins efficace.
  • Lisez les commentaires des autres utilisateurs sur internet.

Une fois en possession d’un déshydrateur placez-le dans une pièce bien ventilée. Si vos piments sont grands ou même de taille moyenne, ne remplissez pas la machine, laissez suffisamment de place pour que l’air puisse circuler autour des piments. Pour les petits piments aucun problème vous pouvez recouvrir toute la surface.

Si vous pouvez régler la température de votre déshydrateur, il est préférable de l’utiliser entre 55 et 60 °C. Puis laisser tourner entre 8 à 12H00. Vérifiez de temps à autre et sortez les piments au fur et à mesure qu’ils sont secs.

Vous constaterez que vous retrouverez de nombreuses graines, utilisez-les pour plantez vos piments l’année suivante.

Une fois secs placez-les dans un sac congélation et fermez-le hermétiquement, ou pour ma part je les mixes puis les places dans un bocal en verre adapté.

Sécher vos piments à l’intérieur

La méthode la plus facile, la plus économique mais la plus longue aussi. Placez les piments dans un plat et placez-les dans une pièce chaude (plus de 20°C) et surtout sèche, s’il y a trop d’humidité vous risquez de les faire pourrir. Sans oublier que la pièce doit être bien ventilée et vous devez avoir une zone qui est au soleil. Retournez les piments régulièrement. Il faudra compter environ 2 semaines pour que vos piments soient secs, parfois plus…

Sécher des piments à l’extérieur

Il existe plusieurs façon de faire sécher ses piments à l’extérieur, je dirais que cela dépend de la région ou vous habitez, ce sera plus facile dans le Sud que dans le Nord mais pas impossible. Le processus est long également.

Tout d’abord vous pouvez placer les piments sur un drap au soleil et les laisser sécher pendant plusieurs jours, voire semaines. Il est important de les retourner régulièrement (1 fois par jour) et surtout de les rentrer la nuit si l’écart de température entre le jour et la nuit est important et si vous ne voulez pas que l’humidité de la nuit se dépose dessus. Si vous décidez de couper les piments en morceaux il sera préférable de placer un petit film par dessus afin que les insectes ne les attaquent pas. Je vous conseille de les laisser entiers pour les faire sécher dehors. Et n’oubliez pas qu’il faut beaucoup de soleil.

L’autre méthode consiste à attacher chaque tige sur une corde et de tendre la corde dehors, l’avantage de cette technique est que vous n’avez plus besoin de manipuler les piments tous les jours pour les retourner. Néanmoins si vous en avez beaucoup la mise en place peut prendre pas mal de temps  et beaucoup de place.

Dans les 2 cas il faudra au moins 2 semaines de soleil d’affilé pour parvenir à sécher vos piments.

Comment reconnaitre un piment séché ?

Un piment séché ne doit présenter aucune trace de moisissure, les piments secs doivent conserver une certaine flexibilité, inutile de les laisser complètement dessécher jusqu’à ce qu’ils soient bruns, ou durs comme de la pierre.  Le piment doit être uniformément sec, fragile et avoir une peau douce.

Que pouvez-vous faire avec ?

  • Rangez-les dans un sac congélation et utilisez-les pour faire des soupes, sauces et assaisonnements divers pour vos viandes, poissons et fruits de mers…
  • Placez-les dans un mixer et préparez vous-même votre mélange d’épices pour créer votre assaisonnement.
  • Utilisez les graines pour replanter des piments l’année suivante.

 

Découvrez toutes nos méthodes pour la conservation du piment frais.

12 réflexions au sujet de « Le guide ultime pour faire sécher vos piments »

    • merci pour toutes les explications, c’est ici que j’ai trouvé vraiment ce que je cherchais. Alors maintenant je peux choisir la façon la plus appropriée de faire sécher mes piments. Encore merci

    • Un gros merci, J’ en avais congelé quelques-uns en petits morceaux. Mais je voulais en faire sécher. Pour cette année ce sera au four car nous sommes en fin octobre mais l’an prochain j’ essaierai attachés à une corde à l’ extérieur si le soleil est de la partie pour assez longtemps.

  1. Merci pour ces détails… très bien expliqué… et on a le choix…Les miens sont tous congelés dans des petits pots et coupés en tout petits morceaux avant et donc facile à détacher au couteau au besoin.

    • Mon mari et moi avons cultivé des piments pour la première fois cette année! Et ils ont bien poussé.

      Nous allons essayer ta recette pour les faire sécher à l’intérieur (méthode simple)..Merci beaucoup pour tes trucs et astuces.C’est bien apprécié

  2. Salut,
    merci pour ce petit tuto bien intéressant.
    Je viens de faire ma première récolte de piments, qui poussent à Paris, derrière une fenêtre, dans un pot.
    Je n’en ai que 4, à peine plus petits que ta dernière photo.

    Penses-tu qu’il soit possible de les faire sécher à l’air libre en région parisienne ?? Sans grand soleil ni grosse chaleur permanents ?
    Merci !

  3. Merci pour les infos, je suis dans le sud et ma terrasse et brulante je vais essayer ça car j’ai planté des tomates et des piment de Cayenne sur mon balcon .

    • Bonjour Andrée,

      Non ce ne sont pas les mêmes piments, le piment d’oiseau est aussi appelé piri piri ou pili pili c’est un petit piment rouge africain qui est fort (il mesure jusqu’à 225 000 sur l’échelle de Scoville) alors que le piment de Cayenne est moins fort (il mesure environ 50 000 sur l’échelle de Scoville) et est d’une taille plus grande.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>