Déjà enregistré ?

Mot de passe oublié ?

Nouveau client ?
Livraison offerte en point relais dès 60,00 € d'achat

J’ai testé le barbecue à couvercle weber

Conseils & astuces

 

Déjà quelques jours sans nouvelle, vous devez vous dire que je suis de nouveau en vacances mais non, j’ai un programme plutôt chargé, je prépare notamment ma nouvelle commande de sauces piquantes, dans laquelle il y aura des nouveautés, donc je passe pas mal de temps à rechercher les nouveautés et les sauces qui accompagneront vos repas dans les prochains mois.

Revenons à nos moutons, le week-end dernier j’ai testé pour vous le barbecue à couvercle (de la marque weber entre autre…) Cela faisait longtemps que j’avais envie de l’essayer et surtout de voir si la cuisson avec le couvercle est top, ou si au contraire le système est décevant voire carrément inutile.

Tout d’abord laissez moi vous présenter le matériel :

L’image étant souvent plus parlante que le texte voici un peu les détails du barbecue, et de ses fonctionnalités. Les revendeurs précisent que les roulettes sont en plastique thermo quelque chose afin de résister à la chaleur, j’avoue que sur le barbecue de mon ami elles étaient encore impeccables, mais comme argument commercial c’est un peu léger. D’ailleurs l’aspect extérieur n’avait pas bougé et la coque en acier émaillé semblait neuve bien qu’il avait déjà servi à plusieurs reprises.

Le poids du barbecue : 12kg, ce qui permet de le porter si jamais le chemin est chaotique et qu’il est impossible de le faire rouler. J’avoue que c’est un point qui m’a séduit car nous faisons de temps à autre des bbq sauvages et ce point nous est très utile. Mais si le barbecue ne quitte pas votre jardin ça sert à rien.

La finition est plutôt réussie et fait haut de gamme pour un barbecue qui coûte un peu plus de 100 €.

Passons maintenant au plus important : la cuisson. Vous allez me dire un couvercle pour quoi faire… En fait ce barbecue a l’avantage de faire 2 types de cuisson. D’une part le grill, c’est à dire sans le couvercle et d’autre part une cuisson indirecte avec le couvercle baissé. Chacune des cuissons apportant des saveurs différentes.

Le grill : il s’agit de la cuisson traditionnelle (sans couvercle si vous suivez bien…). La chaleur provient du bas (du foyer) et grille une face après l’autre. En grillant la viande vous avez plus de chaleur mais il est plus difficile de contrôler la cuisson. Par exemple un barbecue à gaz dégage plus de 500 degrés en quelques minutes d’où la difficulté de cuisson et surtout l’intérêt de retourner la viande avant qu’elle soit sèche ou pire carrément brûlée. De plus il ne faut pas retourner la viande trop souvent sous peine de la dessécher, utiliser le grill demande une certaine expérience.

La cuisson indirecte : avec le couvercle baissé. C’était la première fois que j’utilisais le couvercle pour faire cuire ma viande. Alors que se passe-t-il avec le couvercle… le problème principal du grill est que très souvent la graisse qui tombe sur les braises attise le feu et crée des flammes qui vont brûler la viande, une fois le couvercle mis ce phénomène stop aussitôt, cela a pour effet de garder les braises chaudes sans production de flammes, et surtout il y a un dégagement de fumée important, (la fumée s’échappe par le clapet d’aération prévu à cet effet). De cette façon il n’y a plus qu’une seule face qui cuit mais bien les deux, et surtout la viande prendra un goût fumé délicat (en fonction du bois ou du charbon utilisé) absolument grandiose. On rallonge également le temps de cuisson. De cette façon on garde une viande bien juteuse.

Pour moi ce barbecue est très performant et m’a séduit, et la cuisson indirecte j’adore… Le goût de fumée est extraordinaire et le mot barbecue prend ses lettres de noblesse car on explore véritablement un nouveau type de cuisson, bien différent du four, du gaz ou de la plancha.