Déjà enregistré ?

Mot de passe oublié ?

Nouveau client ?
Covid-19 - nous continuons à vous livrer !
les délais de livraisons sont rallongés #stayhome
Sauce Piquante utilise des cookies avec votre site. Avec votre consentement, nous les utiliserons pour mesurer et analyser l’utilisation du site (cookies analytiques), pour l’adapter à vos intérêts (cookies de personnalisation) et pour vous présenter des publicités et des informations pertinentes (cookies de ciblage).

le guide ultime de la culture du piment / Les graines

Conseils & astuces
le guide ultime de la culture du piment / Les graines

 

Voilà la suite du guide ultime de la culture du piment. Je vais rentrer davantage dans les détails en ce qui concerne les graines. Dans ce chapitre je vais détailler les périodes de semis, les tests de germination, le type de terre à utiliser, etc…

  • Quand planter ses graines de piments ?

Vous êtes décidé à vous lancer dans la culture du piment mais vous ne savez pas quand commencer. En fait tout dépend du type de culture que vous allez débuter. Soit vous allez réaliser la culture en intérieur à l’aide d’une serre équipée d’une nappe de chauffage et de lumière afin d’apporter vous même la source lumineuse. Dans ce cas vous pouvez planter quand bon vous semble. Ou si vous souhaitez privilégier l’extérieur il faudra planter vos graines entre les mois de janvier et mars en fonction de la variété de piment sélectionnée. Vous noterez qu’il faut entre 6 et 9 mois aux piments pour faire de beaux piments donc je vous conseille de respecter ce calendrier.

  • évaluer la qualité des graines de piment

Que vous achetiez des graines de piment, que vous en échangiez ou encore en conserviez vous-même de vos précédentes récoltes, les qualités de celles-ci sont variables. Pour ma part je me montre très vigilant quant à la provenance des graines afin d’avoir la meilleure qualité possible. Je ne me source que chez des producteurs afin d’avoir le maximum de sécurité même si on a rarement 100%, surtout dans les variétés les plus sensibles.  La plupart des spécialistes traitent leurs graines afin d’éradiquer les maladies qu’elles peuvent contenir.

  • Le test de germination des graines de piment

Ce test vous permet de savoir si les graines que vous conservez sont encore viables. Il ne faut pas oublier que la patience est une qualité lorsque vous faites pousser vos propres piments. En effet certaines variétés comme le habanero ont un taux de germination faible et on doit parfois attendre au moins 6 semaines avant que la graine ne germe.

Voilà comment procéder à un test de germination. Prenez un morceau d’essuie-tout, humidifié, puis placez vos graines dessus. Recouvrez les graines d’un autre morceau d’essuie-tout puis placez le tout dans un sac congélation transparent. Placer le sac dans une pièce chaude (entre 25 et 30°C) puis patienter. Afin d’établir au mieux une statistique de germination, il faut faire le test avec au moins 6 graines. De manière générale les meilleures fournisseurs obtiennent un taux de germination de 80%.

  • faciliter la germination des graines de piment

Il existe plusieurs méthodes afin de faciliter la germination des graines de piment. L’idée est d’assouplir la coque des graines afin de faciliter la germination. On appelle cela la scarification des graines

– Vous pouvez gratter la coque de la graine avec un couteau ou du papier abrasif.

– On peut le faire de manière chimique, c’est à dire que l’on essaie de reproduire ce qu’il se passe dans l’estomac d’un oiseau lorsqu’il mange une graine et la dépose plus loin… Pour ce faire on utilise différentes méthodes comme des hormones exotiques, de l’eau du robinet, du thé, ou même des fientes de pigeon.

Il s’avère que l’eau du robinet fonctionne parfaitement bien, il suffit de laisser tremper les graines pendant une nuit dans un bol d’eau du robinet. On peut y ajouter un peu de vinaigre afin d’éliminer des traces de bactéries qui rendraient le plant malade par la suite.

  • La méthode du sachet de thé.

Très simple à réaliser. Vous préparez un thé avec un sachet (n’importe lequel !). Vous buvez la première tasse, puis vous ré-infusez une nouvelle fois le sachet. Vous humidifiez une feuille d’essuie-tout avec le thé. Vous placez vos graines, puis vous recouvrez d’une deuxième feuille d’essuie-tout. Vous placez le tout dans un endroit chaud pour la nuit. Le lendemain vous mettez en terre.

  • Prévenir la moisissure des graines de piment

Bien sur la graine a besoin d’eau pour germer. Néanmoins il ne faut surtout pas la noyer ou mettre trop d’eau. Le problème d’un milieu trop humide est le développement de moisissure qui risque de compromettre la germination. J’aime beaucoup les pastilles de coco car elles sont sèches et gonflent au contact de l’eau. Une fois gonflées, c’est que la quantité d’eau est suffisante. C’est simple et évite toute confusion.

  • La température de la terre.

La graine de piment a besoin de chaleur afin de germer correctement. Plus l’espèce plantée est tropicale, plus le sol devra être chaud. Par exemple pour un piment habanero ou fatali une température de 27-32°C sera idéale pour obtenir une bonne germination. Il faudra tout de même compter 6 semaines pour que cela se produise. Au contraire, des variétés plus simples et moins sensibles au froid n’auront besoin que d’une terre à 22-25°C pour germer correctement. Comme par exemple pour les poivrons. Un radiateur en fonctionnement ou une serre équipée d’une nappe de chauffage pourront être très utiles.

  • quelle terre pour les piments ?

Une question essentielle pour la bonne croissance de vos plants. On peut utiliser de nombreuses terres différentes pour la culture du piment. Les plus expérimentés utilisent même l’hydroponie (c’est à dire sans terre) pour la culture de leur piment. Pour ma part je préfère rester plus traditionnel et utiliser de la terre. Mais attention, laissez tomber la  terre de votre jardin. On va privilégier de la perlite, de la tourbe et de la vermiculite. Les piments se développent bien dans de la terre aérée avec un ph approchant les 6 (légèrement acide). On vous conseille de mélanger de la perlite avec un peu de vermiculite et de la tourbe afin d’obtenir une terre légère et drainante. Vous trouverez tout ça dans n’importe quelle jardinerie.

Il faut que la terre n’ait jamais été utilisée et contaminée par d’autres graines.

Veillez également à ne pas enfoncer la graine trop profondément dans le sol. 2-3 mm maximum.