Déjà enregistré ?

Mot de passe oublié ?

Nouveau client ?
Covid-19 - nous continuons à vous livrer !
les délais de livraisons sont rallongés #stayhome
Sauce Piquante utilise des cookies avec votre site. Avec votre consentement, nous les utiliserons pour mesurer et analyser l’utilisation du site (cookies analytiques), pour l’adapter à vos intérêts (cookies de personnalisation) et pour vous présenter des publicités et des informations pertinentes (cookies de ciblage).

Le jamaican jerk : qu’est-ce que c’est ?

Découvertes culinaires

 

Vous en avez peut-être déjà entendu parler, déjà vu nos sauces sur le site, ou peut-être pas, le Jamaican jerk est un incontournable de la cuisine au barbecue !

Le «  jerk » en cuisine qu’est-ce que c’est ?

Le jerk est originaire de Jamaïque, c’est une façon d’assaisonner et de cuire de la viande (poulet, porc, bœuf, ou chèvre) du poisson, des légumes ou des fruits. Traditionnellement on utilise une marinade ou une pâte composée principalement de piment de Jamaïque ou Habanero, on y laisse mariner la viande avant de la fumer avec du bois de piment.

D’où vient le jerk ?

« Jerk » est un mot espagnol qui vient du mot péruvien « charqui » nom donné aux lamelles de viandes séchées que l’on connaît mieux sous le nom de (beef) Jerky . Le mot jerk s’est ensuite transformé en verbe : «  jerking » qui signifie faire des trous dans la viande afin qu’elle s’imprègne du goût des épices.

Depuis quand le jerk existe-t-il ?

2500 ans ! Date à laquelle la Jamaïque a été colonisée par les indiens Arawak d’Amérique du Sud. Ils utilisaient des méthodes de fumage de viande, séchage au soleil, et de cuisson à feu doux similaires qui étaient très courantes au Pérou. Ces méthodes permettaient de faire sécher le bœuf qui pouvait ensuite être emmené lors des voyages et mangé tel quel ou haché et reconstitué dans de l’eau bouillante. C’est la même méthode que l’on utilise encore aujourd’hui avec le beef jerky.

En 1492, à l’arrivée de Christophe Colomb les indiens Arawak seront utilisés comme esclaves, mais décéderont et seront remplacés par des esclaves africains.

En 1700, certains de ces esclaves s’échapperont et se cacheront dans les Blue Montains jamaïcaines pour échapper à l’armée britannique.

Ils avaient alors peu de réserves de nourriture. Ils apprendront à chasser des sangliers et avec du sel, du poivre et quelques épices, ils apprendrons à la conserver. Celle-ci était assaisonnée puis enveloppée dans des feuilles pour être conservée, puis cuite sur de la pierre chaude.

Cette méthode a évolué en utilisant d’autres épices jusqu’à devenir le jerk que l’on connaît aujourd’hui. Les cabanes à jerk existent maintenant partout dans les iles des Caraïbes, vous pouvez les trouver en suivant leur délicieuse odeur.

La marque Walkerswood

Walkerswood est le nom d’un petit village de la Jamaïque niché dans les collines de St Ann où une usine locale est implantée et fabrique tous les produits de la marque à partir des récoltes locales.

Ce bref cours d’histoire vous a donné envie de goûter ? Pour tous ceux qui aiment le jerk, le piment, ou qui sont tout simplement curieux, les sauces Walkerswood sont LA référence !

jamaican jerk